​Suzann​e Mairet

"Les meurtrissures du Père"

      Et j'eus un rêve étrange !

       Alors que j'étais dans un temps mis à part devant le Seigneur, et dans une attitude de prière, je me suis sentie poussée à m'allonger au sol, secouée de sanglots et suppliant Dieu notre Père de faire grâce ! Comme des vagues de souffrance sortaient de mon coeur, mon être tout entier pleurait tel un enfant avec un énorme chagrin sur le coeur.. et je restais ainsi un long moment.. puis allais me coucher et m'endormis !

Et j'eus un rêve étrange, je me voyais dans la maison où j'avais grandi, quand soudain mon père entra dans la pièce où je me trouvais. Dès que je le vis, j'allais vers lui pour l'embrasser, et en m'approchant, je vis comme un trait rouge sur sa joue droite, puis plusieurs traits et je me demandais si c'était maman qui l'avait embrassé avec du rouge à lèvres ! En même temps que je venais de l'embrasser, et étant plus proche de lui, je vis que c'était tout son visage qui avait été comme tailladé à coups de lame de rasoir, et comme je lui posais la question "mais qu'as-tu papa" il me regarda rempli d'amour, un amour incroyable en même temps qu'empreint de tristesse dans le regard, un amour dont je n'ai même pas le souvenir d'avoir connu chez mon père depuis longtemps décédé. Immobile et touchée par cet amour en même temps que mes yeux restaient fixés, incrédules, sur toutes ces blessures au visage, soudain mon frère surgit dans la pièce, très agité, agressif, hors de lui-même, et se précipitant vers moi ! Je réalisais qu'il était comme possédé et je me mis à prier car je comprenais en même temps qu'il venait pour me faire du mal !! Je le regardais droit dans les yeux et je priais, je priais, je priais !! Il resta cloué sur place comme empêché de me faire du mal, de me toucher ! Je comprenais que la prière était agissante, et soudain il baissa les bras, fit demi-tour et quitta la pièce et toute son agressivité avec lui. Je regardais à nouveau mon père, son visage lacéré de multiples traits rouges, et cet amour dont je réalisais qu'il pardonne et couvre les fautes même de mon frère ! Et je me réveillais, un sentiment étrange dans le coeur et cherchant à comprendre ce que je venais de voir en songe.




            ... Le coeur du Père est blessé !

       Un peu plus tard, étant sortie et méditant à nouveau sur ces choses, je revis le visage couvert de blessures rouges, et soudain mes yeux s'ouvrirent et je compris qu'il s'agissait du Père Céleste !! Waouh ! mon coeur se brisa, et cette fois-ci, des soupirs inexprimables m'envahirent !! Ce que j'avais vécu en songe n'était rien d'autre qu'un moment de communion aux souffrances de notre Père Céleste !! Il est meurtri, blessé de toutes ces guerres fratricides que vivent Ses enfants dans Sa propre maison !! Comment pouvons nous dire que nous aimons Dieu que nous ne voyons pas, si nous nous entre-déchirons entre frères et soeurs, nous qui sommes Ses enfants ?

Je ne veux rien ajouter de plus, simplement témoigner de cette révélation que Dieu m'a donnée, et prier notre Père d'Amour de détourner les regards des péchés de Ses enfants encore une fois, Le suppliant de faire grâce, de nous baptiser dans le fleuve de Son amour, afin que repentants nous n'ayons plus aucun autre désir que panser, réjouir et bénir Son coeur tant de fois blessé par les traits meurtriers de nos offenses les uns envers les autres !

      Si alors Mon peuple !

.." Si alors Mon peuple qui est appelé de Mon nom s'humilie, prie et recherche ma grâce, s'il se détourne de sa mauvaise conduite, Moi, Je l'écouterai du ciel, Je lui pardonnerai ses péchés et Je guérirai son pays"2 ch 7/14

0